Bourseo.fr
Premiers Pas Produits Dérivés

Qu’est ce qu’un CFD ou “Contract for Difference” ?

Qu'est ce qu'un CFD ou Contrat de différence

CFD, « contracts for difference en anglais », se traduit en français par « contrat de différence ». Cet instrument financier à vu le jour à Londres autour des années 1990 pour permettre aux investisseurs anglais de vendre à découvert les actions cotées au London Stock Exchange et ainsi de couvrir leurs expositions sur les cours des actions. Peu à peu, les Contrats de Différence ses sont étendus à d’autres marchés comme celui des devises, des matières premières et plus récemment des Crypto-monnaies. 

Définition du Contrat de différence / CFD

Les CFD sont des produits financiers dits “dérivés” qui permettent de spéculer à la hausse comme à la baisse sur le cours d’un actif aussi appelé sous-jacent.  Un “Contrat de Différence” peut aussi bien être indexé à une action, un indice boursier, une matière première ou encore un crypto-actif (Bitcoin, Ethereum, etc…). Son originalité réside dans le fait que les investisseurs peuvent spéculer sur la variation du cours du sous-jacent sans devenir propriétaire de l’actif.

Pour vulgariser le principe de fonctionnement d’un CFD, il s’agit d’un contrat entre un client et son courtier, l’un acheteur, l’autre vendeur, dans lequel l’acheteur encaissera la différence entre la valeur de l’actif au moment de sa vente et sa valeur au moment de la signature du contrat. On notera au passage que si cette différence est négative c’est le vendeur qui encaissera cette différence.

Instrument financier spéculatif par excellence, le CFD permet d’investir avec un effet de levier conséquent qui peut atteindre cent fois la mise engagée. Initialement réservés aux hedge funds (fonds spéculatifs) et aux opérateurs institutionnels, les CFD ont été ouverts aux particuliers à la fin des années au début des années 2000, grâce notamment au développement d’internet dans les foyers et des plateforme de trading en ligne, permettant ainsi à quiconque d’accéder aux cours et cotations en direct et d’investir en temps réel.

Aujourd’hui, les “Contrats de Différence” sont proposés dans la plupart des pays de la zone euro, et sur les plus grandes places financières mondiales (Australie, Canada, Japon, Suisse, Afrique du Sud, Nouvelle-Zélande, Singapour…) à l’exception des Etats-Unis en raison d’une interdiction imposée par la SEC (Securities and Exchange Commission).

Particularité des contrats de différence

Le CFD offre la particularité de ne pas être réglementé par les bourses traditionnelles. Il peut donc être adapté par le courtier qui définit ses propres règles, en fonction des paramètres suivants :

  • le sous-jacent;
  • la durée;
  • la valeur;
  • le pas de cotation;
  • le spread ou la fourchette de prix;
  • la commission;
  • le droit de garde;
  • l’effet de levier;
  • les horaires de cotation.

Répondant parfaitement aux attentes de traders en recherche de sensations fortes, dus principalement à l’effet de levier, les CFD connaissent depuis quelques années une forte expansion et un succès croissant, notamment auprès des particuliers qui voit dans ces produits, l’opportunité d’entrer dans le monde jusque-là très fermé du trading actif.

L’autre particularité d’un CFD réside dans l’absence d’échéance de ce type de contrat, ce qui signifie que l’acheteur peut solder sa position à tout moment, contrairement au contrat à terme. Assimilés à des produits dérivés, les transactions sur CFD ne se réalisent pas sur les marchés organisés, mais sur des marchés de gré à gré, par l’intermédiaire d’un courtiers appelé market maker.

Les avantages des CFD

Le principal avantage des CFD réside dans la possibilité offerte aux investisseurs d’accéder, à faible coût et à tout moment, à de nombreux marchés dans le monde pour profiter des opportunités qui se présentent et quelles que soient les conditions de marché.

Une grande variété d’actifs sous-jacents

Nous avons vu que les CFD étaient liés à des sous-jacents parmi des actifs qui ne se limitent pas aux seules actions. Ainsi des CFD sur devises (Forex), matières premières (or, argent, pétrole, cuivre,…),  indices boursiers (Cac 40, Dax, indices US,…), Crypto-monnaies (Bitcoin, Ethereum, Litecoin…), peuvent être négociés ouvrant ces marchés initialement réservés aux institutionnels et professionnels, aux investisseurs particuliers.

Négocier à la hausse ou la baisse

Les CFD permettent de négocier à la hausse comme à la baisse, donc de saisir toutes les opportunités selon les tendances de marché qui sont ouverts 24 heures sur 24 et 5 jours sur 7.

Spread et autres frais

Une partie de la rémunération du broker est réalisée sur l’écart entre le cours acheteur et le cours vendeurs des CFD. Cet écart est aussi appelé « spread » et varie d’un courtier à l’autre. Pour les CFD sur actions, les frais sont calculés de manière plus classique et correspondent à un pourcentage du montant investi.

L’écart ou spread entre la cotation du CFD et celle du sous-jacent peut être différente, cette différence est variable selon le broker et peut augmenter lorsque le sous-jacent subit de fortes variations. Il constitue la base de rémunération du service rendu par le broker. Par ailleurs des frais supplémentaires peuvent être appliqués et justifiés par le fait que le client conserve ses positions pendant la nuit (overnight), voire sur une période plus longue. Le maintien de positions au-delà de la journée génère des frais de financement supportés par le broker qui les répercutera sur son client en s’octroyant une marge.

Inconvénients et risques des CFD

Effet de Levier

Les CFD profitent d’un effet de levier bien supérieur à celui autorisé sur le SRD, et permet d’ouvrir des positions allant jusqu’à 100 fois la valeur des fonds disponibles. Si le potentiel de gain peut être décuplé, le risque de perte l’est tout autant. Le recours à l’effet de levier se révèle extrêmement tentant lorsque, néophyte, l’espérance de gains importants fait perdre la maîtrise de ses engagements. A ce titre la psychologie du trader non expérimenté s’apparente à celle du joueur de casino qui nourrit l’espoir de se refaire en prenant des risques démesurés.  La variation du prix du CFD est calquée sur celle du sous-jacent, l’utilisation d’un effet de levier trop important agit comme un coefficient multiplicateur des pertes et peut avoir des conséquences catastrophiques pour l’investisseur.

Ça peut vous intéresser

Pourquoi et comment investir en Bourse ?

Bourseo

Les différents types d’ordres

Bourseo

La psychologie dans le trading, la clé de la réussite

Bruno Godillon

Laisser un commentaire