Bourseo.fr
Bourse Dossiers Réflexions et conseils

8 conseils pour faire face à un marché baissier

Marché baissier

Un marché est considéré comme baissier lorsque les cours boursiers baissent d’au moins 12 à 20 % à court terme et moyen terme. A cela, s’associe un pessimisme grandissant des différents intervenants et un climat économique négatif. De toute évidence, un marché moribond fait rarement les réjouissances de investisseurs, et il peut être dévastateur de vouloir lutter à tout prix contre la tendance. Voici nos conseils pour vous aider à garder la maîtrise de la situation lorsque le marché boursier ronge la valeur de votre portefeuille.

Maîtriser ses craintes

Il y a un vieil adage boursier qui dit : “les indices sont capables d’escalader un mur d’inquiétudes.” En d’autres termes, les indices parviennent toujours à augmenter et à connaitre des plus hauts niveaux malgré les difficultés économiques, le terrorisme et d’innombrables autres crises que peut traverser le système capitaliste.

Face à cet état de fait, les investisseurs devraient toujours tenter de séparer leurs émotions du processus de décision d’investissement. Ce qui semble être une catastrophe sur une période donnée peut être considéré comme un simple écart sur une échelle de plusieurs années.

Diversifier ses investissements

La répartition d’un pourcentage de votre portefeuille entre les actions, les obligations, les liquidités et les actifs alternatifs est au cœur de la diversification. La manière dont vous répartissez votre portefeuille dépend de votre tolérance au risque, de votre horizon temporel, de vos objectifs, etc.

La situation de chaque investisseur est différente. Une bonne stratégie de répartition des actifs vous permettra d’éviter les effets potentiellement négatifs résultant du fait de mettre tous vos œufs dans le même panier.

Moyenner son prix de revient (PRU) à la baisse

Il faut garder à l’esprit que pendant une période de ralentissement économique, il est normal que le marché boursier connaisse des années négatives. Cela fait partie du cycle économique.

Si vous êtes un investisseur à long terme, c’est-à-dire sur un horizon de plus de 10 ans, une méthode consiste à tirer parti du prix faible des actions pour acheter et baisser votre prix d’achat moyen. À long terme, cette stratégie permettra à votre portefeuille de retrouver des couleurs plus rapidement.

Rechercher des actions sous-évaluées

Les marchés baissiers peuvent offrir de grandes opportunités aux investisseurs. L’astuce consiste à savoir ce que vous recherchez. Massacrées, malmenées, sous-évaluées : voilà autant de descriptions qui caractérisent les actions pendant un marché baissier.

Les investisseurs de la trempe de Warren Buffett considèrent les marchés baissiers comme des opportunités d’achat, car le prix des actions des bonnes entreprises se situent à des niveaux très intéressants. Buffett a pour habitude de renforcer sa position sur ses actions préférées pendant les périodes de baisses parce qu’il sait que le marché est excessif par nature, y compris avec les bonnes entreprises.

Faire le mort

Lorsqu’un marché baisse, les vendeurs (Bears) dominent et les acheteurs (Bulls) n’ont quasiment aucune chance de tirer un bénéfice. Un vieux dicton dit que la meilleure chose à faire pendant un « Bear Market » est de faire le mort.

C’est le même principe que si vous rencontrez un ours au cours d’une balade dans les Pyrénées. Il serait suicidaire de l’affronter, et c’est seulement en restant calme et stoïque que vous éviterez de lui servir de repas.

En des termes financiers, « faire le mort » signifie aussi de placer une plus grande partie de votre portefeuille dans des titres du marché monétaire, tels que des certificats de dépôt, des bons du Trésor (OAT) français ou étranger et d’autres instruments à forte liquidité.

Investir ce que vous pouvez perdre

Investir est important, mais manger et garder un toit au-dessus de sa tête l’est tout autant. Il est peu judicieux d’utiliser des fonds destinés à votre train de vie et de les investir sur le marché actions.

En règle générale, un investisseur ne devrait pas s’engager dans l’achat d’actions à moins d’avoir un horizon de placement d’au moins cinq ans, de préférence plus long, et ils ne devraient jamais investir de l’argent qu’ils ne peuvent pas se permettre de perdre.

N’oubliez pas que les marchés baissiers, et même les corrections mineures, peuvent être extrêmement destructeurs.

Regarder du côté des valeurs défensives

Les actions défensives ou non cycliques sont des titres qui se comportent mieux que l’ensemble du marché pendant les périodes difficiles. Ces actions offrent un dividende constant et des bénéfices stables, quel que soit l’état du marché global.

Les entreprises qui produisent des produits de première consommation, tels que le dentifrice, le shampoing et la crème à raser, sont des exemples d’industries défensives, car les gens utilisent toujours ces articles dans une période de crise.

Penser aux ETF inversés

Les fonds inversés négociés en bourse (ETF) donnent aux investisseurs une chance de profiter d’une baisse des principaux indices ou références, comme le CAC 40. Lorsque les principaux indices baissent, ces fonds montent, ce qui vous permet de tirer profit de la baisse alors que le reste du marché en souffre.

Ça peut vous intéresser

Pourquoi et comment investir en Bourse ?

Bourseo

L’addiction au trading, un risque négligé mais réel

Bruno Godillon

Trading social : le bénéfice du doute

Bruno Godillon

Laisser un commentaire