23 novembre 2017

La supervision des banques de la Zone Euro en bonne marche

La supervision des banques de la Zone Euro en bonne marche

La nuit de jeudi à vendredi à été porteuse d’un projet de grande envergure en zone euro, les dirigeants des puissances de l’UE s’étant accordés sur la mise en oeuvre d’une supervision des banques de la Zone UE en 2013. Une étape jugée cruciale pour endiguer la crise de la dette qui sévit actuellement et menace les grandes puissances comme la France et l’Allemagne. Bien que des divergences sur ce plan de sauvegarde subsistent entre les deux piliers Européens, la réunion nocturne fut fructueuse et a débouchée sur un compromis sur le sujet.

L’Espagne lésée

L’Espagne fut quant à elle la grande perdante de la soirée et risque d’être sensiblement lésée par le délais de mise en place du dispositif qui pourrait repoussé le projet de recapitalisation de ses Banques. En effet le compromis trouvé lors du sommet de Bruxelles éloignent les espoirs de Madrid de bénéficier d’une action rapide et nécessaire au redressement de son économie et de son système bancaire.

Le compromis Franco-Allemand

Alors que le système bancaire Allemand est aujourd’hui la cible des agences de notation comme Moody’s qui vient d’émettre un avis négatif sur le crédit des banques Allemande, le couple était au centre de nombreux points de discorde. La France pousse en faveur d’une mise en place rapide dès 2013 du plan de supervision alors que l’Allemagne planche pour une mise en place plus qualitative. Le compromis portera donc sur une mise en place graduelle du programme tout en précisant une date d’effet pour 2013. De son côté la France a réussie à élargir le champ d’action aux 6000 banques de la zone euro plutôt qu’aux seuls grand établissement bancaires.

“On a décidé aujourd’hui de préciser le calendrier”,  le président de l’Union Européenne, Herman Van Rompuy a d’ailleurs précisé lors d’une conférence de presse “On a décidé aujourd’hui de préciser le calendrier” en ajoutant que la Banque Centrale Européenne “s’était engagée à travailler le plus vite possible pour une mise en place de ce mécanisme au cours de l’année 2013”.

Un programme nécessaire

La question de la supervision bancaire est particulièrement sensible pour la Zone Européenne car elle met en exergue la condition de recapitalisation des Banques par le MES sans mettre à mal la santé économique des pays et alourdir leur dette. Ce mécanisme en projet doit éviter que les difficultés actuelles des banques ne se muent en crise de la dette. L’Espagne est à ce titre en première ligne car elle doit urgemment renflouer son secteur bancaire qui menace de s’effondrer.

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *